26.9.14

Not in my name

Pour mes enfants franco-algériens.
Pour ma famille islamo-chrétienne.
Pour les croyants et tous les hommes de bonne volonté. 

Que la paix soit avec vous. 

‪#‎notinmyname‬






24.9.14

Dors Séraphine

Frida, fan number 1.
Et quand elle chouinote dans la nuit, Adam lui chante une berceuse 
(sans se réveiller lui-même, ce qui donne une impression de boîte à musique aux piles fatiguées ;))
‪#‎lovelovelove‬
‪#‎labellevie‬





23.9.14

Tête (lourde) de mule

"Elias (le coude sur la table, main sous la tête), on ne tient pas sa tête avec sa main. Tiens-toi bien."
(bruit de la tête qui tombe sur la table)
"Elias, qu'est-ce que je viens de dire ?
"De ne pas tenir ma tête. Alors, elle tombe. C'est normal."
‪#‎têtequitombetêtedemule‬
‪#‎leursenfantsmevengeront‬

18.9.14

En avant Ginette

A l'occasion de notre plein de courses hebdomadaire (auquel Elias m'accompagne), je propose à une petite grand-mère, fort embarrassée par ses courses et sa canne, de la raccompagner chez elle. 
Elle habite à deux rues du supermarché, je la prends par le bras, on en a pour dix minutes (me dis-je).
Sauf que Ginette (c'est son nom) marche lentement, très lentement, très très lentement...
45 minutes plus tard, Ginette est chez elle, les courses aussi, Elias s'extasie devant les "oiseaux punks" (des canaris) de ladite Ginette. Tout va bien (me dis-je).

Et puis, au cours de la petite prière du soir, alors que j'invite les enfants à réfléchir à ce pour quoi ils pourraient demander pardon, cri du coeur d'Elias : 
"Est-ce que la petite mamie des courses, Ginette, elle va demander pardon d'avoir marché AUSSI LENTEMENT, hein Maman ? Je n'ai jamais vu quelqu'un qui marchait aussi lentement, on dirait qu'elle le faisait exprès."

2.9.14

saison 2014/2015



A la ville...



Ou à la campagne, tout ce petit monde est bien rentré !

C'est parti :)) Happy happy year chez vous aussi !



31.8.14

0 0 0 8 . 2 0 1 4

Ouh ouh août,
ne file pas si vite !


Août 2014
Vendée / accrochés, plus que jamais


8.8.14

Pirates !

On a lu, appris, cherché, chiné, cousu, peaufiné jusqu'au moindre petit détail.
On a surtout beaucoup joué, ri, pris du plaisir.

Et maintenant, c'est pour de bon.
On est des vrais pirates.

















Rien de cette magie n'aurait été possible sans la talentueuse et incroyable Compagnie Armutan. Au souci du détail, au sérieux, à la crédibilité historique, ils ajoutent un grain de folie, un grand sens de l'humour et une belle générosité. Les liens se sont tissés et ils ont eu la gentillesse d'associer les enfants à leurs animations et spectacles. 
Au beau milieu de ces deux jours hors du temps, Adam a dit à sa cousine : "Je crois qu'on est en train de vivre une des plus belles journées de notre vie."
Tout est dit ! 
Merci, merci et bravo les amis ! Pour bien des raisons, nous sommes tous très heureux de vous connaître !



Psssst ! Et comme on adore ça, on recommence les 20 et 21 août prochains au Château de la Guignardière à Avrillé (Vendée) :))
Si vous aussi, vous avez l'occasion de croiser la Compagnie Armutan (tournée 2014), vraiment, n'hésitez pas ! Et surtout, faites leur un baiser de notre part !








31.7.14

Carte Postale


Chers tous,
Nous passons de très belles vacances en famille, réunis autour de Papillon et sous le soleil. Personne n'a envie de rentrer et nous songeons même à tout abandonner pour vivre d'amour et d'eau fraîche (et de vin blanc bien frais) dans une cabane au bord de la mer. Les enfants sont détendus et tout bronzés, peu décidés à reprendre le chemin de l'école. Il se pourrait bien que nous ayons encore du sable entre les orteils à la rentrée...
Portez-vous bien et profitez de ces petits bonheurs quotidiens.
Toute la famille, petits et grands, vous embrasse bien fort !
Alexandra



30.7.14

0 0 0 7 . 2 0 1 4

Juillet joli joli.
Alors comme ça on a réussi.
Pas trop mal réussi même.
Et c'est reparti.



Juillet 2014
Paris / Vendée / du bleu (à l'âme), du vert (celui de l'espoir), du rouge (de nos cœurs qui battent)


8.7.14

Marcel(le)

C'est peut-être un détail pour vous mais pour nous, ça veut dire beaucoup.
Les petits signes.
Les clins d'Dieu.
Les petites étoiles que Maman fait tomber sur nos têtes.

D'abord, il y a eu Marcel. Ce brave Marcel que nous ne connaissions pas mais qu'on a tous raccompagné chez lui avec sa voiture parce qu'il n'était vraiment vraiment pas en état de conduire après le bal populaire du village. On a dit beaucoup de bêtises très drôles et ri longtemps de notre nouveau service de raccompagnement, de la femme de Marcel qui l'attendait en robe de chambre, du potager que Laëtitia a failli écrabouiller...

Et puis, ce matin, le choc (pour de faux). On s'est fait doubler !







Et puis, ma boucle d'oreille, ma toute petite boucle d'oreille perdue pendant le feu d'artifice, sous la pluie, sous les quelques six cent pieds présents ce soir-là, dans la pelouse, sur le parquet de la piste de danse, peut-être même dans l'eau, qui sait... Cette petite dormeuse en perle qui me vient de Maman et que Laura a portée le jour de son mariage.
Le lendemain, on a cherché la petite boucle d'oreille, un peu au hasard, au cas où, en faisant la danse de la joie et en pensant que Maman, elle, retrouvait toujours tout ce qu'on perdait...
Et puis, Louise l'a ramassée, comme ça, l'air de rien, dans la boue, après deux petites minutes trente quatre secondes de recherche.



Et puis, cette chanson, dans la voiture, sur la route qui nous ramenait vers Paris après ce week-end pas tout à fait comme les autres, plus tout à fait comme les autres, alors qu'on avait mis le disque de Fauve bien avant, sans calculer, sans savoir, sans même y penser. A l'heure exacte où Maman arrêtait tout doucement de respirer, allongée dans nos bras, à l'heure exacte où son grand cœur si généreux, si bon, si doux arrêtait de battre, un an après exactement, elle nous chantait "Hauts les cœurs, hauts les cœurs".







Oui, vraiment, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, ça veut dire beaucoup.
Peut-être même que vous trouverez ça bête.

Mais c'est Maman.
Maman.
Elle nous marcelle de petits signes.

Et je voudrais m'en souvenir.
Me souvenir des belles choses.

Merci Maman.



"Hauts les coeurs, hauts les coeurs
On peut encore se parler, se toucher, se voir
Hauts les coeurs, hauts les coeurs
Il faut se dire des belles choses qu'on gardera pour plus tard.
Hauts les coeurs, hauts les coeurs
On peut encore se parler, se toucher, se voir
Hauts les coeurs, hauts les coeurs
Rapproche-toi de moi, serre-moi fort, avant qu'on se sépare."
Fauve

6.7.14

3 6 4

Il y a 364 jours exactement, on ne savait pas combien il nous en restait encore.
Il y a 364 jours exactement, Maman riait de nos bêtises, embrassait ses petits sur le dessus de leur tête.
Il y a 364 jours exactement, on passait tous ensemble une merveilleuse journée, heureuse, ensoleillée, joyeuse.
Il y a 364 jours exactement, Papa la regardait les yeux humides mais tellement, tellement pleins d'amour.
Il y a 364 jours exactement, elle était encore là. Pour de vrai.

Et puis, demain, ça fera 365 jours exactement qu'elle a fermé les yeux, tout doucement, dans nos bras.
Et puis, demain, ça fera 365 jours exactement que ses petits sont venus lui dire au-revoir et prier avec elle.
Et puis, demain, ça fera 365 jours exactement qu'on l'a caressée encore un peu, embrassée beaucoup.
Et puis, demain, ça fera 365 jours exactement qu'elle est encore là. Pour de vrai.

Alors, on continue.
Du mieux qu'on peut.

C'est vrai que ça fait mal. Tu n'en as même pas idée.
C'est vrai que la vie n'est vraiment plus la même.
C'est vrai que tu as beau faire, tu as beau dire, c'était tellement mieux avant.
Mais c'est vrai aussi que ceux que l'on aime et qui nous aiment ne nous quittent jamais tout à fait.

Alors, on continue.
Du mieux qu'on peut.
Ensemble surtout.
Ensemble.

Et on garde toute notre dignité :))




Maman, il y a 364 jours exactement...


Maman, il y a 364 nuits aussi... 


Aujourd'hui, exactement.



2.7.14

0 0 0 6 . 2 0 1 4

Juin, bien loin.
Juin, tsoin tsoin.



Juin 2014
Paris / Normandie / des notes, des copains, et Papa Papa Papa 




17.6.14

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Maman.

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Maman.
Aujourd'hui, elle a encore 60 ans.
Finalement, comme Papillon, elle aura toujours 60 ans.
Les meilleurs parents du monde, forever young 
 




Justement aujourd'hui, c'était le conseil de classe de Louise et le conseil d'école des garçons.
Justement aujourd'hui, on m'a donné leurs bulletins, me félicitant pour leurs moyennes qui caracolent à 18.
Justement aujourd'hui, leurs enseignants m'ont surtout dit à quel point Louise, Adam et Elias étaient de belles personnes, souriantes, heureuses de vivre, généreuses et solidaires avec leurs camarades de classe. 
Justement aujourd'hui, j'ai entendu plusieurs fois répété à leur propos "bon état d'esprit".
Justement aujourd'hui, Papa m'a dit que c'était aussi le résultat des choix que j'avais fait de privilégier ma famille, mes enfants, même si ma carrière professionnelle n'est à ce prix pas aussi brillante qu'elle aurait pu (peut-être) l'être.
Justement aujourd'hui.
Justement aujourd'hui, Maman n'a pas fini d'embellir nos vies 




14.6.14

les produits laitiers

Elias et Adam, en plein brainstorming marketing.
"Ils auraient du écrire "au lait de nos vaches" parce que là, c'est pas clair."
#ilssontpasmalinschezdanone
#quiveutunyaourtaulaitdéleveur



9.6.14

Tom, Jerry et Elias

"Attends Maman, je retourne la souris. Elle est trop petite pour me voir tout nu."
Elias, ce petit être délicat et pudique.



2.6.14

Une histoire de sœurs finalement.

On se comprend.
On se complète.
On se répond.
On se cherche.
On se touche.
On se serre.
On s'unit.
On s'aime.

Les sœurs.

Et puis ce soir, on en a rencontré deux comme nous.
Mais elles, elles chantent. Avec talent et finesse.
Et c'était drôlement chouette.








Les Trois Baudets, Paris.






31.5.14

0 0 0 5 . 2 0 1 4

Mai.
Je t'aime.
(Quand même.)




Mai 2014
Paris / Vendée / Bourgogne / l'amour toujours l'amour pour se tenir chaud



25.5.14

Bonne fête Maman



C'est sous ce regard aimant que nous avons grandi tous les quatre.
C'est sous ce regard souriant que nos enfants sont nés.
C'est sous ce regard bienveillant que je voudrais être encore aujourd'hui.
Mais je crois qu'il passe à travers les nuages.
Bonne fête Maman 
 



22.5.14

Bounty déclaratif

" - Maman, est-ce que je peux reprendre du Bounty ?
(NDLR : délicieux gâteau qui pourrait à lui seul nourrir une classe d'ados en pleine croissance pendant trois mois très léger, à base de noix de coco, de lait concentré sucré et recouvert de chocolat)
- Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée Adam...
- Maman, je t'ai posé une question fermée, tu dois répondre par oui ou par non.
- Alors, non, tu ne peux pas reprendre du gâteau.
- Ah bah voilà, une phrase déclarative toute simple. Négative mais toute simple."


Education Nationale, j'écris ton nom.


(22.05.2014)



20.5.14

Mais qu'allons-nous faire de tout ce vert ?

Fermer les yeux.
Sentir le soleil sur sa peau.
Visiter les cabanes des enfants.
Compter les têtes qui dépassent des hautes herbes.
Se reposer.
Pour de vrai.
Sans réfléchir.

[ p a u s e ]

















Avrillé, Vendée.